Aura Papillon et Fleur de Lune

Développement personnel et activisme

Petits grands mots

Odeur de cèdre #2

Le paysage de tes rêves

Odeur de cèdre, des paysages défilent sous mes paupières closent, ils n'ont d'aucune images, que des sentiments profonds de paix, d'alliance, d'amour.


C'est de ces mêmes instants où j'ai vrillé dans des névroses souvent, ces instants où aujourd'hui plus que tout je me sens profondément sereine, profondément en paix, reliée à ce je ne sais quoi qui est tout, tout pour moi.

Que j'aime à l'infini et l'inconditionnel, que je ressens avec admiration et amour, avec solidarité et unité profonde. Un lien autour de moi et en mon être propre, que je ressens par moment, depuis mes plus vieux souvenirs de vie.


Je me suis construite avec la croyance que ces moments intenses, de plénitude, pouvaient être vécus dans un état de souffrance seulement, qu'elle en était le monde et le pilier.

Je suis heureuse aujourd'hui de percevoir la souffrance seulement comme une porte à ce monde, et peut-être un jour comme un paysage qui se dessinera au loin de soi.


Quand tout s'écroule, quand tout est sens mais pas assez, quand tout est juste sans que ce soit suffisant, quand de nouveau je me sens chercher et ressentir ce tout, cet intense, sans le voir, sans lui parler, tout juste seulement croire l'effleurer et vouloir plus, le rejoindre, l'aimer, lui dire.

Je danse parfois, comme je me suis fait tant de mal au corps, à l'être, pour m'y sentir liée plus physiquement, j'ai écrit et marché, j'ai tenté de comprendre, puis de laisser aller.

Accueillir, comme toutes ces fois où c'était doux, sans coups ni sang, pour rire et pleurer avec.

Avec moi-même ? Avec Cela ?

Toujours là, et d'une bienveillance de cette Chose, le manque se faisant ressentir quand c'est de moi que je m'éloigne.

Pour l'aimer c'est par de l'amour envers moi que je dois passer. Le chemin est long, et si beau pourtant, car en plus de m'aimer, c'est le faire purement qui me fera danser, qui me fera ressentir cette unité. Cette unité qui n'est ni fin ni but, ce sentiment profond qui est l'éveilleurs des capacités qui habitent l'être, de ses valeurs profondes, il est guide, inspiration et moteur..

Le sentiment de sécurité, de courage et d'enthousiasme empli mon être, et je ne suis pas moi pourtant en l'écrivant ici je le redeviens ; lorsque je le ressens puisque je ne parviens à le dire, je sens un sentiment si doux, si tendre et heureux, c'est l'insouciance et la dignité, la confiance et la compassion, la volonté et l'enthousiasme, la patience et le discernement, l'amour et la foi...

Aujourd'hui les mots sont tels :

Ecoute, va sur ce chemin, même avec ta peur, elle aussi est bienvenue, elle aussi est aimée et accueillie.

Alors viens, de tout ton être là, c'est en étant ainsi telle que tu Es que tu Seras celle que tu veux Être.

C'est en accueillant ton Toi d'aujourd'hui que tu pourras continuer ton cheminement sur la voie que tu choisis.

Si tu me veux, si je te manque, si tu me pleures, si tu me cris dessus ce qui te vient, je te verrais et te regarderais avec tout cet Amour -Toujours-

Toi tu ne le percevras pas, parce que le canal qui nous lie c'est Toi-même, parce que la clé et la magie, c'est Toi-même, parce qu'ensemble, nous sommes même-s.

Avance, sur ce chemin-ci, ici, là, maintenant.

Si tu as peur, si tu hésites, si tu crois te perdre ou faire fausse route, tu es toujours sur le bon chemin.

Seulement regarde, nouvellement toujours, et comme la première fois encore, en ressentant ta propre présence et ce qui t'entoure.

Chaque réalité est réelle, laquelle crées-tu pour Vivre, comment la Vivras-tu ?


Vivre, c'est tout ce qui t'anime, même dans tes plus noires pensées, mêmes dans tes tentatives à mourir ce que tu voulais ressentir plus fort encore c'était la vie qui t'animait, parce que tout en toi te paressait trop peu, trop fade, et trop lourd.

La vie est si légère, la vie est si puissante.

Tu en as conscience aujourd'hui; la puissance de ta joie peut être aussi infinie que l'a été celle de ta souffrance, et bientôt tu sauras qu'elle l'est bien davantage encore.

Ton regard est ta puissance, ton sourire est ta puissance, tes larmes aussi, car il n'y a rien qui fasse partie de toi et ce qui est qui ne soit pas puissance, qui ne soit pas vie, parce que ce qui entend en ces mots puissance signifie seulement vie. Vie.

Va au-delà des actes, va au-delà de la pensée, de la morale, va au-delà de tout et tu sauras, tu Sentiras, tu Vivras ce qui ne vient pas encore en mots en Toi.


En chaque cellules de ton corps, chaque fragment de Toi est ta Dignité propre, tes valeurs et capacités pleines, tu les éveilles à chaque respiration en posant ton regard sur elles, comment te regardes-tu ?

Comment choisis-tu de te voir, de te créer, aujourd'hui ?

Pour vivre ce à quoi tu aspires, pour trouver ce à quoi tu aspires, pour Être.



Merci pour ta lecture, ta présence et ton existence <3


Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article, mais tu peux être le premier !

Rédiger un commentaire